Bizzare

C’est bizarre

les chewing-gums font mâche, mâche…
l’avenir de l’Amérique aimée fait tagada…
la cucurbitacée séchée peinte fluo ombre le mur avec surprise

Trump trompe Clinton clique
et à vaux l’eau (va savoir)

C’est (vraiment) bizarre

les chiwawas sont trouillards…
et putain sortent du poème sans espoir

C’est bizarre
les arbres pleins de fruits que personne ne récolte
fruits qui pourrissent à terre là où j’aimerais t’aimer

Bla-bla pléni-sphère mûre qui pose
la lune et les astres dévisagent l’être nu
son autre camé qui s’écrie qu’il admet

un carré, cube, vision à je nous

C’est bizarre

Le monde se rétrécie en babioles qui coutent
Toutes petites immensément rétrécies
Qui babioles s’évadent et décompressent et ça fait pfff

Alors crois ?

C’est bizarre.

Alentour ça siffle à rebours et désespère un chouhia
Alentour ça cogne dans l’âme et rugit
Alentour ça boit se traine et brame
Alentour ça rêve à son ça qui sue à être sûr de soi

Un carré humble
autorité pacifique
s’aperçoit de l’aurore

Trop tard l’âge est devenu l’appétit

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *