Intrinsèque

Intrinsèque à la palpitation du cœur
au souffle du corps
l’âme est le messager du centre
inaltérable

le flux cosmique des astres et leur temps

 

Intrinsèque au milieu de l’homme
aimant la femme car elle est lui
cette vibration intemporelle
de vie qui n’a de sens que le néant du rêve
réalisé

l’amour de l’âtre chaude de l’autre

 

Intrinsèque au battement de l’aile du papillon
à chaque goutte de pluie
unique qui habille la terre féconde
en de ça des aurores

le monde respire l’être de chaque matin

 

sonde la mer et hume l’arbre

 

 

perles frissons arcboutés liesse des cellules

 

 

 

Intrinsèque l’infini bruit du sang qui sourd là

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *