Tu m’avais dit

Tu m’avais dit
que ce monde était
juste
précis
aimant
comme ça…

Tu m’avais dit
que la nuit vibre
que le matin frétille
que rien ne fait mal
comme ci…

Et
dans l’interstice des rythmes
qui en silence
ne dit plus que souffle, qu’alerte, révolte, cris, tambours…

Tu m’avais fait penser
que le monde serait
exact
comme le rêve
comme possible…

Tu m’aurais
dit que tout ira bien (bon, relax, pacifique, atlantique, antarctique, joyaux…)

Ouch
(est-ce que tu entends les plantes qui poussent, leur son, tambour, question)
un pont
insectes s’éveillent s’évertuent s’émoustillent, s’éberluent, ces pattes, se tripotent, escargots, libellules, mouches, bestioles, et… au tac, tique

Tu m’avais dit
un monde est comme (un baume)
la même d’où je viens (atterris)
une planète étrange exotique

Tu m’avais susurré
air illimité
eau, eau libre, eau vitale, eau patrimoine collectif
quand moi bébé
béat
(va savoir je ne me rappelle pas avoir créé, rêvé, projeté) ce monde

Les petits ciseaux
vert fluo
en plastoque
le trafique
le trafic
de la lumière « bleue »
les imitations épuisées reproductions faciles

Comme une vibration simple
comme une trace
un tu tombes dans le courant, et tu te laisses emporter

avec quelle arme ?

Les petits oiseaux
rouge sang
en vivant
le voyage
l’impermanence
du moment stratifié
les écarts de la mesure de l’axe de la position de l’astre galaxies amas big-ban(d)g

Les grandes étendues à plat allongées
sur un étendard de fleurs de vach’ment de couleurs qui sentent
comme c’est beau

Bobo sur un bateau
demande à toto
est-ce qu’on flotte ?
ou est-ce que on tient pas sur l’eau ?
est-ce qu’on tire sur l’eau ?
combien ça coûte pour (avoir) l’eau ?
Babebibobu

Baux baux
faudra
rendre
sans pouvoir savoir les conditions (acronyme)

Une chance sur deux
dit que les gens vivent
avec au milieu, à des endroits, les « bêtes »
théorie blablanisphère
y’a qu’à voir la lumière
(encore dans ionosphère)

Tu m’avais dit
que monde open programmé, prévu,
a cheat mot bizarre

Si j’avais su
tu m’avais dit
que le corps est une plante
la survie se fonde sur longtemps
territoires coopératifs

Psys à tous les étages
ami.e.s alentour
Les vaches allongées s’abreuvent du ciel sec ou pas

Instant
la texture du silence
le sens du rien
donc purifier les terres
les poumons, le nez, les patates (bientôt)

Tu m’avais dit :
Ton poème finira en « lieux-communs »
communément
une voix
compte
seule

Tu m’avais finit par dire
tu es mort
or je
(très là, et là aussi, partout, jusque là où porte le regard) persiste
infime chant des contingences amenuisées
où peut-être
ou ailleurs peut-être

Tu m’avais dit
désolé je me rappelle de rien
moi
de tout

C’est pour ça que
Tu m’avais dit…

(pff)

intrinsèque beauté de toutes les trucs
trace des atomes qui traversent à donf

verbre Écrit par :

Un commentaire

  1. Frangine
    1 mars 2020
    Reply

    Magnifique !
    Un de mes poèmes préférés et très actuel….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *