Scintillement

Le scintillement
des astres fabuleux
qui vibre alentour et miroite là exactement
le souffle respire à rebours de l’imaginaire de l’enfant

comme Toi qui pleure à
foisonner le réel si présent
au milieu de l’âge retrouvé pur de soi qui palpite

on ira dans le monde avant de dormir
juste un peu à côté d’une nulle vision
sans pitié

regarder la nuit et ses atours crus d’entre-soi
un tout petit peu si grand qu’il vomit
ce réel réduit à la température du monde

le scintillement
vibration extraordinaire des astres nus contre un ciel
quand le froid est juste la trace de l’existence

l’enfant roi est la vie et rien d’autre
simplement présence
des yeux

par hasard

Les étoiles
palpitent comme mon cœur sans savoir
le vent souffle partout fort et chante
j’aimerais être un peu
sans entendre ces mots qui ne sont que son
les étoiles froides qui m’émeuvent
quand tombant à genoux je respire
enfin

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *