Entre

entre le choix de fleur
entre la laisse de raison
entre l’horizon dans la nuit
entre le monde masque de l’invisible

entre toi et moi
entre l’amour et le rêve
entre les couloirs bleus sous la lune
entre la foi des fois trouvée

entre les choses et les sièges
entre le haut de la débâcle
entre les grilles de la liberté
entre les sillons de la terre

entre la parole qui tue
entre le silence qui noie
entre le souffle qui résiste
entre les aléas du pouvoir

entre rien de plus que là
entre allongé là dans le vide
entre les mots de mue
entre la sortie de l’être
entre l’entrée de l’arbre
entre la vue du désastre
entre le bruit des cellules
entre le désir de ne pas mourir

entre mais renifle
entre nez se révolte
entre faits capitulent
entre quoi que ce soit

entre les astres qui scintillent pour rien
entre les fleurs qui se zèbrent d’élan
entre les pattes des sangliers assassinés
entre toi et le chat qui murmure

entre l’idée de l’homme
entre la condition de la femme
entre dieu qui s’immisce entre nous
entre la grenade entre les dents

entre chat qui hurle
entre rien qui compte
entre vous même qui meurent
entre la petite souris écrasée par un oreiller de plomb

entre

verbre Écrit par :

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.