Et ça fit boum !

Et ça fit boum !

Dans le grand fatras du monde cyber
si il fallait une seule raison de n’être pas accordé
une seule raison d’être triste
si un seul n’existait pas
et les rêves s’étiolaient dans les génomes

La folie des hommes grandeur nature
si le souffle
lent
pouvait être le rythme

une peur ça se propage
dans les organes

la danse la dance
si il fallait une seule déraison
la danse
ce micro vide entre nous
la force d’arpenter ce qu’il y a entre

Hors du petit cabas du soi vivant

alors ils diront que le temps et venue
adviennent
les clowns ne portent pas de masques
nez planète
comme toi

heureusement
La folie des femmes accès énergie
si le temps
fou
danse dance

Que les foules
the last tribu qui ondule sur les chemins
sur des ronds-ponts

c’est bizarre
menthe à l’eau ils disent

verbre Écrit par :

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *